Entraînement des habiletés métacognitives (EMC) pour empêcher la rechute !

, par  Véronique R. , popularité : 2%

Un entraînement des habiletés métacognitives (EMC) pour les personnes atteintes de schizophrénie a été mis en place par le Centre Médicale Universitaire de Hambourg, département de psychiatrie et de psychothérapie en Allemagne.
Depuis plusieurs années, le Centre s’est préoccupé de trouver un moyen de transférer dans un programme d’intervention, la richesse des savoirs sur les distorsions métacognitives dans la schizophrénie.

Ce programme à pour intention de réduire le fossé actuel entre la compréhension avancée des processus cognitifs et métacognitifs dans la schizophrénie et son utilisation pratique dans le traitement clinique.

La métacognition peut être définie comme la capacité de penser nos propres processus mentaux. Elle implique la capacité de sélectionner la réponse appropriée. Elle comprend également la façon d’appréhender et de considérer les informations et la manière de gérer les limites cognitives.

© Flickr CC-by-nd

Les huit modules de ce programme ciblent les erreurs cognitives communes et les biais de résolution de problèmes associés à la schizophrénie. Ces erreurs et biais peuvent à eux seuls ou combinés culminer dans le développement et le maintien de fausses croyances jusqu’aux délires. Le programme poursuit le but de rendre les patients conscients de ces distorsions, de les entraîner à les voir de façon critique, de compléter ou de changer leur répertoire de résolution de problèmes. La psychose n’est pas un événement soudain et momentané. Le plus souvent, elle est le résultat de changements graduels dans la façon d’appréhender ses propres pensées et l’environnement social. L’amélioration des compétences métacognitives pourrait agir de façon prophylactique sur les rechutes psychotiques.

Parmi les styles de pensée problématiques reconnus comme pouvant contribuer au développement des idées délirantes, on peut lister des troubles de l’attribution (module 1), une tendance à sauter aux conclusions (conclusions hâtives) (module 2 et 7), un biais contre les preuves infirmantes (module 3), des déficits dans la théorie de l’esprit, c’est-à-dire dans la capacité de comprendre l’intention d’autrui (module 4 et 6), une confiance augmentée dans les erreurs de mémoire (module 5), et des déficits dans l’estime de soi (module 8). Certains de ces biais de raisonnement sont soutenus par des preuves empiriques fortes, d’autres restent sujet de débats scientifiques tenaces. Vous trouverez également deux nouveaux modules qui portent sur l’estime de soi et faire face à la stigmatisation.

Le but principal de l’entraînement métacognitif est de changer les fondements cognitifs de l’idéation délirante.
L’inquiétude préalable que cette approche soit trop confrontante et éprouvante pour les patients s’est vite avérée infondée. Toutefois, il est recommandé que les thèmes délirants personnels soient abordés dans des sessions thérapeutiques individuelles. Le matériel et les supports de l’entraînement métacognitif peuvent être utilisés et intégrés dans une approche individuelle.

© Flickr CC-by-sa

Avec son caractère interactif et divertissant, les séances cherchent à capter l’attention des patients et exercer un certain impact. Pour atteindre ce but, le Centre s’est également abstenus d’intégrer dans le programme des tâches répétitives d’entraînement.

Les disfonctionnements cognitifs de base, comme les problèmes d’attention, ne sont pas le sujet de ce programme. Ces déficits sont fréquents dans de nombreux troubles psychiatriques et il n’est pas sûr qu’ils représentent des facteurs de vulnérabilité spécifique à la psychose. Du fait que la plupart des aspects du programme sont explicites, le manuel reste relativement bref et laisse la place pour des variations dans l’implantation de l’entraînement. C’est pourquoi la lecture du présent manuel ne se substitue pas à une lecture approfondie des concepts théoriques sous-jacents.

Le téléchargement gratuit est autorisé mais l’utilisation commerciale est interdite. Les règles de droits d’auteur sont applicables (exemple : interdiction de transformer le matériel, interdiction d’intégrer les diapositives dans d’autres présentations sans l’autorisation expresse des auteurs). Vous pouvez télécharger les huit modules (cycle 1 et 2) et les exercices via les liens ci-dessous.


Modules (6.0) Cycle A

1 entrainement A attribution
2 Entrainement A Sauter aux conclusions










3 Entrainement A Preuves infirmante
4 Entrainement A Theorie de l esprit










5 Entrainement A Memoire
6 a Entrainement A TOM II










6 b EntrainementA TOM_II 2 French
7 Entrainement A Sauter aux conclusions II










8 Entrainement A Estime de soi humeur









Vous pourrez accéder et télécharger la suite du cycle dans le lien ci-dessous :
Modules (6.0) Cycle B

Pour obtenir le manuel, veuillez écrire un courriel à moritz@uke.de.

Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Atelier d’Art en Clinique

    Dans certaines cliniques, divers ateliers peuvent être proposé en vue d’une réhabilitation (...)