Comment être reconnu "travailleur handicapé" (RQTH) et avoir ses droits AAH ?

, par  Véronique R. , popularité : 23%

En tant que patient atteint de schizophrénie, vous avez droit à une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ainsi qu’à l’Allocation Adulte Handicapé (AAH). La RQTH vous permet de bénéficier d’avantages aussi bien pour trouver un emploi que pour le conserver. L’AAH est une aide financière qui permet d’assurer un revenu minimum. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter 4 critères : incapacité, âge, nationalité et ressources.


Sur la RQTH


La RQTH a pour objectifs :

  • de vous faire bénéficier de dispositifs dédiés à l’insertion professionnelle (stages de réadaptation, de rééducation, contrat d’apprentissage...),
  • de vous permettre d’accéder plus facilement à la Fonction publique, soit par concours aménagé, soit par recrutement contractuel spécifique,
  • de vous faire bénéficier d’aménagement de vos horaires et poste de travail,
  • de vous faire bénéficier de soutiens spécialisés pour la recherche d’emploi au sein, par exemple, des services du réseau Cap Emploi.

Vous devez être âgé de plus de 16 ans pour avoir vos droits.

Vous devez faire une demande de procédure de RQTH en même temps que l’instruction d’une demande d’allocation adulte handicapé (AAH). Il est inutile d’en faire la demande séparément. Dans tous les cas, une procédure de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est systématiquement engagée à l’occasion de l’instruction d’une demande d’attribution ou de renouvellement de l’AAH. La demande se fait auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapés) de votre département.


Examen de la demande

© Flickr CC-by-nc-nd

La qualité de travailleur handicapé est reconnue par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). La décision est rendue dans un délai variant d’un département à un autre (Quatre mois mois en moyenne dans les Bouches-du-Rhône quand le dossier n’est pas perdu). La CDAPH peut vous demander d’effectuer une visite médicale.

Lorsque la qualité de travailleur handicapé est reconnue, elle s’accompagne d’une orientation vers :

  • un établissement ou service d’aide par le travail (Ésat),
  • vers le marché du travail,
  • ou vers un centre de rééducation professionnelle.

Vous avez la possibilité, lorsque vous remplissez votre dossier, de rédiger un long texte pour partager vos projets professionnels et être ainsi orienté correctement. Faites donc attention à ce que vous rédigez.


Sur l’AAH


Conditions d’attributions

Vous devez être atteint d’un taux d’incapacité :

  • supérieur ou égal à 80 %,
  • ou compris entre 50 et 79 % et connaître une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi, reconnue par la CDAPH.
    La restriction est substantielle lorsque le demandeur rencontre des difficultés importantes d’accès à l’emploi ne pouvant être compensées notamment par des mesures d’aménagement de poste de travail. La restriction est durable dès lors qu’elle est d’une durée prévisible d’au moins 1 an à partir du dépôt de la demande d’AAH.

Le taux d’incapacité est déterminé par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Il faut avoir plus de 20 ans (ou plus de 16 ans pour un jeune qui n’est plus considéré à la charge des parents pour le bénéfice des prestations familiales).

Vous pouvez percevoir l’AAH si vous résidez sur le territoire français.

Vos ressources ainsi que celles de la personne avec qui vous vivez en couple ne doivent pas dépasser un certain plafond. Dans vos ressources, l’attribution par la CAF (versement de l’allocation) de l’AAH dépend aussi du nombre d’enfants à charge. Attention si vous vivez ou comptez vivre en colocation avec une personne du sexe opposé seul, en contrat de bail solidaire, il y a de forte chance que la CAF qui délivre l’AAH, vous considère en couple et vous demande et tienne compte des revenues de votre colocataire/trice.

Vous pourrez faire vos demandes (RQTH et AAH) auprès de la MDPH de votre département en remplissant le formulaire (année 2016) ci-dessous :

CERFA - Formulaire de demande(s) pour MDPH

Il faudra aussi joindre le certificat médicale (année 2016) remplis par votre médecin psychiatre, voir le fichier à télécharger ci-dessous :

CERFA - Certificat médicale pour MDPH

Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Atelier d’Art en Clinique

    Dans certaines cliniques, divers ateliers peuvent être proposé en vue d’une réhabilitation (...)