Le film "Black Swan", la folie vécue

, par  Véronique R. , popularité : 4%

Certains films témoignent plus ou moins bien de la schizophrénie (certains peuvent être même stigmatisant). Le film "Black Swan" fait partie des films qui témoignent assez bien de la schizophrénie.
Hallucinations visuelles, perte d’une partie de la conscience pour vivre un rêve à moitié dans l’inconscience, "Black Swan" montre la schizophrénie vécue de l’intérieur.
Un film poignant.




Attention, si vous êtes dans une période "fragile" de votre maladie psychique, attendez d’être plus stabilisé pour visualiser le film. En effet, certaines scènes, images ou propos peuvent heurter les personnes les plus sensibles.


Vous pourrez vous procurer le DVD sur le lien ci-dessous :
Black Swan (Oscar® 2011 de la Meilleure Actrice)

Ou en format Blu-ray au lien ci-dessous :
Black Swan [Blu-ray]


"Black Swan" est un film américain, sortie le 9 février 2011, réalisé par Darren Aronofsky avec Natalie Portman et Vincent Cassel.

Synopsis du film :
Nina est ballerine au sein du très prestigieux New York City Ballet. Sa vie, comme celle de toutes ses consœurs, est entièrement vouée à la danse. Lorsque Thomas Leroy, le directeur artistique de la troupe, décide de remplacer la danseuse étoile Beth Mcintyre pour leur nouveau spectacle, "Le Lac des Cygnes", son choix s’oriente vers Nina. Mais une nouvelle arrivante, Lily, l’impressionne également beaucoup. "Le Lac des Cygnes" exige une danseuse capable de jouer le Cygne blanc dans toute son innocence et sa grâce, et le Cygne noir, qui symbolise la ruse et la sensualité. Nina est parfaite pour danser le Cygne blanc, Lily pour le Cygne noir. Alors que la rivalité de Nina et Lily se mue peu à peu en une amitié perverse, Nina découvre, de plus en plus fascinée, son côté sombre. Mais s’y abandonner pourrait bien la détruire...


La Bande-annonce :



Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Brèves Toutes les brèves

  • Citations

    « La schizophrénie est une construction des psychiatres pour définir une maladie qui n’a de (...)